Reconstruction pour revitaliser le chemin de Montréal

Alors que la ville se prépare au grand projet de revitalisation du chemin de Montréal, dont le lancement est prévu au printemps 2019, des membres, des artistes et des associations de la communauté sont invités à forger une vision pour l’une des artères les plus achalandées d’Ottawa.

Le projet de 25 millions de dollars mènera à l’annexion d’une piste cyclable de chaque côté de la rue, à l’élargissement des trottoirs ainsi qu’à l’ajout d’arrêts d’autobus. Une piste cyclable surélevée reliera le boulevard St. Laurent à la rivière Rideau, avec à l’extrémité ouest un court sentier à vocation multiple.

L’artère fera également l’objet de très attendus travaux de resurfaçage et de renouvellement d’infrastructures souterraines essentielles.

Toutefois, ce ne sont pas seulement les rues qui auront une nouvelle allure. La Ville d’Ottawa a une politique qui exige que l’équivalent d’un pour cent de la valeur des grands projets de constructions soit investi dans de l’art public, ce qui correspond à environ 20 000 dollars dans le cas de la revitalisation du chemin de Montréal. La ville cherche d’ailleurs à obtenir les commentaires de la communauté à cet égard.

« Le chemin de Montréal et le quartier Vanier qui l’entoure possèdent une riche histoire et une communauté diversifiée », dit Melissa Black, agente du Programme d’art public de la Ville. « Nous tenons à nous assurer de mettre au point un projet d’art complet et sensible qui reflète les caractéristiques de la communauté et sa vision en matière d’art public. »

La Ville d’Ottawa travaille à l’embauche d’un conservateur, d’un artiste responsable de la planification ou d’un consultant en art public pour élaborer le plan du chemin de Montréal. Les membres de la communauté de Vanier sont invités à partager leurs idées et propositions entre les mois de septembre 2018 et de janvier 2019. Après cette période, les recommandations du plan seront mises en pratique et un appel sera lancé pour obtenir des soumissions d’artistes.

Des artistes locaux et nationaux auront l’occasion de présenter leurs propositions en tenant compte des recommandations formulées. Selon Melissa Black, ces soumissions seront liées aux objectifs du processus de revitalisation du chemin de Montréal. Les exigences du plan comprennent au moins une installation d’art public consacré à la reconnaissance du patrimoine et de la culture des communautés autochtones de Vanier.

Rob Ireland, directeur de l’exploitation du Wabano Centre for Aboriginal Health, qui a pignon sur rue sur le chemin de Montréal, dit espérer que la communauté diversifiée de Vanier, y compris sa population autochtone, soit adéquatement représentée dans les projets d’art public choisis.

« Ça devrait être local », croit M. Ireland, ajoutant que le Wabano Centre servira de ressource pour les membres et artistes de la communauté qui cherchent à participer au processus de recommandations. Il mentionne que l’art public utilisable, comme un marché où les artistes peuvent exposer et vendre leurs œuvres, constitue l’un des projets à prendre en considération.

Melissa Black souligne l’importance de l’art public dans le processus de revitalisation de l’artère. Cela ajoute de l’éclat et du caractère à une rue achalandée, en plus de célébrer la riche histoire et la communauté diversifiée de Vanier. En outre, les installations sont conçues pour rendre les arts plus accessibles pour les membres de la communauté.

« L’art public contribue à sortir l’art des galeries pour les exposer dans l’espace public », dit-elle. « Il y a tellement de possibilités passionnantes par rapport à ce que peut accomplir l’art public pour Vanier. Nous souhaitons connaître l’avis des membres de la communauté et ce qui, selon eux, serait approprié. »
Les membres de la communauté peuvent rester au courant des progrès du programme en suivant @publicartottawa dans les médias sociaux ou en envoyant un courriel à publicartprogram@ottawa.ca.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.